Découvrir

Les Archives Départementales

Galerie de documents

Une élection sous tension

En juin 1968 la fièvre électorale s'empare des trois circonscriptions du département de l'Yonne. Les législatives anticipées opposent les deux camps qui se sont affrontés à la fin du mois de mai.

Les élections législatives de 1967 n'avaient pas spécialement modifiées  le paysage électoral icaunais. Dans le nord du département Gaston PERROT, maire de Sens et député depuis 1958, a été facilement réélu, ainsi que Jean CHAMANT, député depuis 1946, dans la deuxième circonscription. Le seul événement fut la défaite de Jean-Pierre SOISSON dans la première circonscription, remportée par Louis PÉRILLIER, un proche de François MITTERRAND.

En juin 1968 la situation sociale est différente, deux blocs se dessinent clairement comme en attestent les professions de foi des candidats.

  • Professions de foi des candidats à l'élection législative du 23 juin 1968 (Arch. dép. Yonne, 146 W 72) - Feuilleter les documents

Le climat s'avère également passionné, les rixes entre partisans et opposants vont parfois au-delà de la simple interpellation en réunion publique.

  • Note des services des renseignements généraux au Préfet (21 juin 1968) et tract (Arch. dép. Yonne 146 W 73) - Feuilleter les documents

Le 23 juin Jean CHAMANT est réélu au premier tour. Au soir du 30 juin le verdict est sans appel, la gauche n'obtient aucun député, Louis PÉRILLIER perd son siège au profit de Jean-Pierre SOISSON.

  • Résultats du second tour des élections législatives du 30 juin 1968 (Arch. dép. Yonne 146 W 74) - Feuilleter les documents

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental